Ultime notizie > Comunicati stampa > Comunicato Stampa

08.03.2010 12:00

BEKON pénètre sur le marché suisse du biogaz

Unterföhring, 8 mars 2010. Le constructeur d’usines de méthaisation BEKON Holding AG de Unterföhring près de Munich a fait son entrée sur le marché suisse du biogaz avec un investissement de sept millions de francs pour la conversion d´une station de fermentation humide en station de fermentation sèche. L’unité Allmig produit environ 3,5 millions de kilowattheures de courant, quantité suffisante pour quelque 1.000 ménages. Le site se trouve à Blickendorf près de Zoug, dans le canton de Zoug. La durée de la construction s´est élevée à neuf mois.

La raison de cette conversion était d’abord la rentabilité du procédé BEKON. Avec une hausse de capacité de 20.000 précédemment à 25.000 tonnes de déchets organiques, la nouvelle usine produit à présent cinq fois plus d’énergie. Le procédé BEKON présente également des coûts inférieurs de beaucoup à ceux de la fermentation humide conventionnelle, moins sensible aux contaminations et réclamant moins de maintenance. En conséquence, la compagnie régionale d´élimination des déchets peut baisser de 20 pour cent le prix de la réception des déchets organiques.

«Avec la nouvelle station, nous avons réussi un bon en avant dans l´utilisation pratique de déchets organiques et dans la production de courant bio», a déclaré Thomas Meierhans, responsable de service de la société Allmig.

«Pour le développement de l´entreprise BEKON, l´entrée sur le marché suisse est d´importance stratégique», selon Peter Lutz, directeur de BEKON, «car nous pouvons désormais démontrer la supériorité de notre technologie localement sur ce marché.»

Outre le très haut rendement de la production de courant et les faibles coûts d’exploitation, la technologie BEKON présente d´autres avantages. Ainsi, il n’y a aucune émission olfactive dans l´environnement extérieur durant le processus de fermentation. Les risques potentiels d´accidents sont également considérablement minimisés. La valeur écologique du procédé réside dans le fait que la totalité des déchets organiques sont traités entièrement dans un circuit écologique fermé. Il n’y a aucun résidu abandonné.

Entre-temps, BEKON travaille déjà sur un nouveau projet en Suisse: une usine de méthanisation d’une capacité annuelle de 20.000 tonnes de déchets organiques provenant de la région de Thun est en cours de construction à Thun.

Sur la société BEKON Holding AG: Le groupe d´entreprises BEKON fondé en 1992, dont le siège se trouve à Unterföhring, près de Munich, travaille à l´échelle internationale dans la construction d’usines de méthanisation pour la production de courant; il exploite également lui-même une partie de ces unités. Leur caractéristique essentielle est le procédé breveté de fermentation sèche BEKON. En plus de cela, le groupe fournit toutes les prestations relatives à la protection contre le bruit et à l´acoustique des constructions. Les sociétés du groupe sont réunies sous le nom BEKON Holding AG. Le comité de direction du holding se compose du fondateur de la société, Peter Lutz (président), ainsi que de Jürgen Wollny (finances et marketing), Stefan Krämer, ing. dipl. (technique et construction d’usines).

La technologie BEKON pour la méthanisation sèche, offre des solutions alternatives à prix avantageux, taillées sur mesure et attractives pour la valorisation des déchets. Un autre type (fermenteur circulaire) est plus particulièrement adapté aux exploitations agricoles. Les usines sont caractérisées par des coûts d´investissement et de maintenance comparativement faibles ainsi que par la production d´un gaz de haute qualité. Ainsi, le procédé BEKON apporte une contribution durable à la protection du climat en réduisant les coûts d’enfouissement, en réduisant la production de méthane, gaz à effet de serre très dangereux, et en produisant de l´énergie propre. Compost ou combustibles sont produits parallèlement.

Go back